Encyclopédie du droit

Encyclopédie du droit

Cherchez dans le contenu

Congés de soutien familial

Date d'actualisation le 12.02.2014

SOMMAIRE

Voir les autres rubriques travail

Comment formuler une demande de congé pour soutien familial ?

Le salarié doit informer l’employeur de sa demande au moins deux mois avant la date projetée de début de congé. Cette demande doit intervenir par lettre, soit adressée en recommandée avec accusé de réception, soit par lettre simple remise contre récépissé.

À noter

Ce délai de prévenance peut être exceptionnellement ramené à 15 jours dans deux cas - soit en cas d’urgence liée directement à une dégradation de l’état de santé de la personne concernée ; soit en cas de rupture brutale des conditions d’hébergement de cette personnes (elle était par exemple en maison de santé laquelle n’a plus pu assurer son suivi).

 

Quels documents joindre à cette demande de congé ? (article D.3142-12 du Code du travail)

► Une déclaration sur l’honneur du salarié, attestant du lien familial qu’il a avec la personne dont il souhaite s’occuper ;

► Une déclaration sur l’honneur du salarié indiquant qu’il n’a pas déjà eu recours à un tel congé de solidarité familial ;

► Un justificatif de l’état de handicap de l’enfant ou de la personne concernée (attestant d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 80%) ;

► Lorsqu’il s’agit d’une perte d’autonomie, une copie de la décision attribuant à cette dernière l’allocation personnalisée d’autonomie (conformément aux dispositions de l’article L.232-2 du Code de l’action sociale et des familles).

Fin du congé pour soutien familial

► Fin normale : le congé se termine normalement à l’issue de la période de trois mois prévue par la loi

► Fin anticipée : le salarié peut mettre fin à son congé de manière anticipée dans les cas suivants :

  • lorsqu’un autre membre de la famille a lui-même, dans le cadre de son emploi, solliciter un congé pour soutien familial ;
  • en cas de diminution des ressources financières du salarié qui en bénéficie ;
  • en cas de recours à un tiers spécialement dédié à la personne handicapée directement à domicile ;
  • en cas de décès de la personne aidée ou lorsqu’elle fait l’objet d’une admission dans un établissement particulier.

À noter

Règle spécifiques en cas de fin anticipée du congés pour soutien familial - pour solliciter qu’il soit mis fin de manière anticipée à son congé, le salarié en bénéficiant devra en informer son employeur (toujours par lettre RAR) au moins un mois avant la date à laquelle ce dernier entend reprendre son activité professionnelle. Exceptionnellement, ce délai peut être porté à 15 jours en cas de décès de la personne aidée (article D.3142-13 du Code du travail).

 

Conséquence pratique du salarié pour soutien familial pour le salarié qui en bénéficie

► le salarié bénéficiant du congé pour soutien familial est affilié à l’assurance vieillesse de la personne aidée ;

► La durée du congé n’est pas prise en compte dans le calcul de l’ancienneté du salarié mais elle l’est en revanche le calcul des droits au titre du Droit Individuel de Formation ;

► Lorsqu’il reprend son activité professionnelle, le salarié retrouve tous ses droits aux prestations sociales et familiales ;

► Il dispose également d’un droit à un entretien avec son employeur, relatif à son orientation professionnelle (cet entretien peut être sollicité avant et après le congé) ;

► pendant toute la durée du congé, le salarié n’a pas le droit d’exercer une autre activité ;

Attention

Exception – le salarié en congé pour soutien familial aura le droit d’être rémunéré par la personne aidée à la condition cependant que cette dernière bénéficie de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ou de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH).


Vous n'avez pas trouvé de réponses à votre question dans cette page,
ou vous pensez ne pas en avoir bien compris le contenu ?

Posez votre question


Vos questions nos réponses

Vos questions juridiques, nos réponses - Travail

Voir toutes les questions réponses

Le dico “Français / Droit”

Définitions du droit

Qu'est-ce que ça veut dire ?

  • Accident du travail
  • Bail à construction
  • Mitoyenneté (murs, fossés, haies et clôtures)
  • Responsabilité pénale des mineurs
  • Bail emphytéotique

Voir toutes les définitions

Ce que dit la loi”

Ce que dit la loi

Nous avons traduit pour vous toutes les infractions pénales

  • Abus de confiance
  • Empoisonnement
  • licenciée enceinte, je l'avais pas dit à mon patron

Voir toutes les infractions pénales


Retrouvez aussi l'intégralité des textes de lois

  • Toutes les lois
  • Toutes les conventions collectives
Ce que pensent les juges

Ce que disent les juges

Les décisions de justice rendues, en clair...

Voir toutes les jurisprudences

1 2 3

Ce que pense l'avocat

Maître Weil Adrien - Contraventions au code de la route : comment contester ? par Maître Adrien Weil

  Les infractions pénales sont classées en fonction de leur gravité. Ainsi, l'article 111-1 du code pénal prévoit que "les infractions ...

En savoir plus sur Maître Weil Adrien

Voir les autre articles d’avocats

Consultez notre sélection d'avocats